Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Fiche plan / programme de prévention

Programme Local de Prévention, année 5, Sigidurs

Carte d'identité de l'acteur et son territoire

Carte d'identité du programme

  • Nombre d'habitants concernés 145381
  • Première année de réalisation 2011
  • Nombre d'années réalisées 5
Etat d'avancement
Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Terminé
Diagnostic
Elaboration
Mise en oeuvreFin
Dernière actualisation de la fiche 28/03/2018

Témoignage de l'élu référent sur les bénéfices du programme

Le programme local de prévention des déchets du SIGIDURS s’inscrit dans la dynamique législative de ces dernières années, plaçant la prévention des déchets au premier plan.

En effet, celle-ci  est devenue une priorité européenne avec la directive-cadre déchets de 2008 présentant la hiérarchie de traitement des déchets. Puis, elle est devenue une priorité nationale avec le Grenelle 2 de l’environnement. Le SIGIDURS a donc naturellement souhaité s’engager dans la prévention des déchets et, en 2011, le syndicat contractualise son PLPD avec l’ADEME.

 

Ce partenariat a permis de développer de nombreuses actions innovantes visant à sensibiliser les habitants de l’est du Val d’Oise à la réduction du poids et de la toxicité de leurs poubelles. Parmi ces actions, nous retiendrons :  le développement du compostage en habitat individuel avec près de 2 180 foyers équipés d’un composteur en 2015 ; les appels à projets de réduction du gaspillage alimentaire en restauration collective ayant permis d’accompagner 14 structures différentes et de sensibiliser près de 3 900 convives ; la tournée des DEEEglingués, la promotion du réemploi via l’organisation de « Repair Cafés » ou encore des opérations « Troc’Livres » en gare.

 

Au bout de 5 années, le SIGIDURS atteint son objectif avec une réduction de 7% du poids d’OMA produits par habitant (sur le périmètre initial, soit 19 communes et 66 026 habitants au 1er janvier 2015). Du chemin reste néanmoins à parcourir, notamment auprès des habitants des 17 communes intégrées au périmètre du PLPD début 2015 (79 355 habitants supplémentaires au 1er janvier 2015) afin que de réels changements s’opèrent dans leurs habitudes de consommation et qu’ils adoptent naturellement des gestes de prévention des déchets.

 

Au-delà des objectifs fixés dans le cadre de son PLPD, le syndicat s’investit réellement dans son rôle d’acteur majeur du développement durable. Prévenir la production des déchets est un objectif ne se limitant pas à un cadre contractuel et s’intègre bel et bien dans une logique globale de préservation de l’environnement et des ressources naturelles de notre planète. Le SIGIDURS souhaite donc continuer à mener des actions dans ce sens, notamment en les rendant pérennes au-delà de la fin contractuelle du PLPD.

Elu référent : Bernard ANGELS, Président du SIGIDURS

Les performances du programme

Indicateurs Valeurs pour 2010 Objectifs pour la fin du programme Valeurs réalisées
2011 2012 2013 2014 2015
Production de déchets
en kg/hab
OMA 340,90 317 334,90 325,10 334,20 325,40 314,30
DMA 433,60 403,20 435 429,40 426,60 425,10 404,70
Nombre d'équivalents temps plein de l'équipe projet   3 2,50 2,60 3,10 3,50 4,60
Nombre de partenaires mobilisés   42 0 24 36 67 90
Nombre de relais mobilisés   25 0 14 25 28 55
Coût annuel du programme par habitant     3,12 4,04 3,62 4,22  
Coût aidé annuel de gestion des déchets par habitant     108,78 104,14 117,79 0 0

Analyse des résultats par la collectivité

Au terme de la cinquième année du programme, le SIGIDURS est satisfait des progrès accomplis. En effet, sur le territoire où des actions de prévention des déchets sont menées depuis cinq ans, la diminution des kilogrammes d’OMA par habitant atteint les objectifs fixés. Ceci a notamment été possible grâce au soutient de l’ADEME ayant permis de développer des animations innovantes et ludiques, comme le jeu interactif diffusé à bord du véhicule pédagogique du syndicat, ainsi que des projets de longue haleine, comme ceux visant à réduire le gaspillage alimentaire en restauration collective par exemple. De nombreux partenariats se sont créés et le SIGIDURS s’est également employé à mobiliser des relais afin de diffuser plus largement les messages de prévention des déchets. En 2015, ce sont ainsi 12 référents/guides composteurs qui ont été formés par le SIGIDURS et qui sont présents lors des événements portant sur le compostage. Le syndicat va maintenant poursuivre ses efforts à destination des communes intégrées à son périmètre PLPD en 2015.

Mobilisation des acteurs du territoire

Partenariat mis en oeuvre

Pour mener à bien ses actions, le SIGIDURS s'est appuyé sur de nombreux partenaires. 

 

Tout d'abord, l'on peut souligner le fait que les communes ont bien relayé l'information communiquée par le SIGIDURS (mise à disposition d'espaces pour les affiches, messages sur les panneaux lumineux, articles dans les journaux municipaux, ...). De même, de nombreux établissements scolaires ont participé aux projets proposés par le syndicat (gaspillage alimentaire, compostage, projets DEEE, BD, ...).

 

Le SIGIDURS a également développé des partenariats avec des associations, comme par exemple :

  • l'association "De mon assiette à notre planète" ayant accompagné les projets de réduction du gaspillage alimentaire en restauration collective depuis 2013;
  • l'association "La Case" aidant le SIGIDURS dans la mise en place de sites de compostage partagé et pour d'autres animations portant sur le tri et la prévention des déchets depuis 2012;
  • les associations Emmaüs et La Croix Rouge Française ont également été sollicitées dans le cadre des collectes de jouets par exemple. 

 

Des partenariats ont aussi été mis en œuvre avec des entreprises :

  • La SNCF et le SIGIDURS proposent une opération Troc Livres en gare deux fois par an (pour la SEED et la SERD);
  • Des hypermarchés du territoire (Auchan, Carrefour, ELeclerc) ont accueilli des animations, comme par exemple les chariots mini-maxi déchets;
  • L'entreprise Valdève procure du compost au SIGIDURS pour ses semaines du compostage. 

 

Le SIGIDURS s'est également employé à renforcer les partenariats avec les bailleurs du territoire. Ainsi, par exemple, Coopération et Familles a associé le syndicat à ses "Rallyes familiaux" de résidences situées à Goussainville et une résidence de Domont a fortement encouragé ses habitants à se munir d'un STOP PUB.

Relais mobilisé

 

Le SIGIDURS s'est également employé à développer ses relais. 

 

L'on note que les mairies et bibliothèques du territoire sont de bon relais de l'information mais aussi de bons supports pour les distributions d'autocollants STOP PUB. De plus, certaines collectivités ont pris l'initiative d'organiser elles-mêmes des actions de prévention des déchets, comme des "bourses aux jouets" ou l'installation de boites à lire par exemple.

 

Les établissements scolaires ayant participé aux appels à projets de réduction du gaspillage alimentaire s'emploient à rendre pérennes les "bonnes pratiques" instaurées. De plus, certains ont mis en place un site de compostage partagé ayant également vocation à sensibiliser le maximum d'élèves à ce sujet. Ils constituent de bons relais de l'information auprès des élèves et du personnel. 

 

Par ailleurs, le réseau de référents/guides composteurs se développe et compte d'une douzaine de personnes en 2015. 

 

Enfin, les Repair Acteurs ayant participé aux Repair Cafés organisés par le SIGIDURS constituent de bons relais de l'information concernant la réparation et le réemploi des objets.

Action éco-exemplaire réalisée par la collectivité

En interne, les équipes du SIGIDURS ne dérogent pas à la règle avec 13 actions éco-exemplaires mises en oeuvre :

  • mise en  place de composteurs (des bio-seaux sont mis à la disposition des salariés à la cantine),
  • mise en place du « troc-tout » (consistant à instaurer un système d’échange d’objets au sein de la structure),
  • mise en place d’un troc livres,
  • prévention du papier,
  • promotion de l’eau du robinet,
  • promotion du STOP PUB (avec installation d'un point de distribution à l'accueil), 
  • mise à disposition de vaisselle réutilisable à la cantine et pour les réunions,
  • utilisation de produits éco-labélisés pour le nettoyage des locaux administratifs et du Mobil’Otri (lave-vitre par exemple),
  • utilisation de produits réutilisables (éponges plutôt que lingettes par exemple),
  • incitation aux éco-achats (choix de produits grands formats, peu emballés, réutilisables, …) pour les courses,
  • collecte de piles,
  • collecte de DEEE,
  • collecte de jouets.

Les actions du programme

Nombre d'actions prévues dans les 5 thèmes
Thème Nombre
d'actions
Exemple d'action
Sensibiliser les publics à la prévention 2 Opération "foyers témoins"
Eco-exemplarité de la collectivité 1 Promotion de l'eau du robinet
Actions emblématiques nationales 1 Opération "boîtes aux lettres témoins"
Evitement de la production de déchets 2 Troc-livres en gares
Prévention déchets entreprise
et déchets dangereux
Voir les 7 fiches action OPTIGEDE de l'acteur réalisées dans le cadre de ce programme
Logo de l'ADEME Fiche Programme Local de Prévention réalisée sur le site
www.optigede.ademe.fr
Les informations de cette fiche ont été établies sous la responsabilité de son auteur