Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Partage d'expériences

Une ressourcerie mobile à la rencontre des habitants

Cadre de restitution de l'action : Étude de l'ADEME

Les Ateliers de la Bergerette
8 rue de la Bergerette
60000 BEAUVAIS
http://www.ateliers-­‐bergerette.org

Mots-clés
Bois / meubles | Déchet encombrant | Nouvelle filière de valorisation | Économie sociale et solidaire | Sensibilisation | Recyclerie/ressourcerie | Ménages / Grand public | Prévention des déchets | Réemploi

Contexte

Les Ateliers de la Bergerette sont nés dans les années 1980 de l’AJED (Association des Jeunes pour l’Entraide et le Développement), dans un contexte où les préoccupations écologiques commençaient à apparaitre dans les débats de société. L’objectif de l’ancienne association était essentiellement social : l’AJED faisait de l’aide au Tiers Monde en finançant des projets de développement, et créant des bibliothèques de rues. L’activité de vide grenier va l’amener à développer les actions de l’association vers la sensibilisation à l’environnement en particulier la lutte contre le gaspillage. En 1984, le projet des Ateliers de la Bergerette a vu le jour avec de nouveaux objectifs : collecter, valoriser et revendre des objets réutilisables, éduquer à l’environnement et influencer les politiques publiques en matière de gestion des déchets avec un fonctionnement en collectif. A noter que l’initiative des Ateliers de la Bergerette, considérée comme pionnière en France, a permis le développement du concept des Ressourceries. L’association est l’un des membres fondateurs du Réseau des Recycleries-Ressourceries qui s’est créé en septembre 2000.

 

Afin de mieux faire connaître les activités des ateliers de la Bergerette et de parler de ses missions, la ressourcerie se délocalise depuis 3 ans pendant une semaine dans différents quartiers de Beauvais en centre-ville, via l’opération « ressourcerie mobile ». En 2014, l’opération est renouvelée pour la 3e année consécutive.

Objectifs recherchés / Résultats obtenus

Objectifs
  • aller à la rencontre des habitants et des nouveaux usagers potentiels
  • communiquer sur les actions de la ressourcerie, valoriser son projet
  • encourager la réutilisation des objets comme un moyen de réduction des déchets
  • sensibiliser à l’environnement et à la consommation responsable en initiant, expérimentant et diffusant des comportements plus durables, économes et plus autonomes
Résultats quantitatifs obtenus

Les Ateliers de la Bergerette collectent entre 500 et 600 tonnes chaque année. La moitié de ces tonnages proviennent de l’apport volontaire direct sur le site des Ateliers et l’autre moitié des collectes sur rendez-vous (prélèvements en déchèterie, ramassages à domicile, etc.). Les tonnages collectés sont à 70% revalorisés (estimation) : en 2011, environ 20% étaient réemployés et 65% recyclés. Les 15% restant sont envoyés à l’enfouissement.

 

Parmi les tonnages collectés, les tonnages propres à l’opération «ressourcerie mobile » représentent en moyenne 1,8 tonne par édition :

 

  • tonnage ressourcerie mobile 2012 : 1957 kg
  • tonnage ressourcerie mobile 2013 : 1994 kg
  • tonnage ressourcerie mobile 2014 : 1643 kg
Résultats qualitatifs obtenus

Le nombre d’apporteurs et d’usagers sensibilisés par opération était compris entre 66 et 76 pour les années 2012 à 2014. Le détail des chiffres par année est donné dans le guide DT71 AMORCE/ADEME.

 

Impacts de l’opération sur les activités des ateliers :

  • nouveaux usagers potentiels ou retour d'anciens usagers,
  • meilleure connaissance du projet de l'association par une partie du public (but non lucratif, emplois pérennes, préoccupation environnementale, …).

Plus de précisions dans la publication AMORCE/ADEME 2015 n°DT 71 : Receuil d'exemples de collectes préservantes favorisant le réemploi et la réutilisation


Mise en oeuvre

Année principale de réalisation
2012
Planning / Déroulement
  • début des réflexions sur la création de l’opération ressourcerie mobile en 2011
  • janvier à septembre 2012, montage du projet (1ère édition) :
    • demandes d'autorisations, assurances, arrêtés stationnements, …
    • échéancier, budget, moyens
    • organisation matérielle
    • subventions (Conseil Général de l'Oise sur les 3 éditions, Ville en 2011)
    • communication (presse, radios, affichages)
  • septembre 2012 : 1ère ressourcerie mobile

 

Echéancier reconduit à l'identique lors des 2 éditions suivantes.

Moyens humains

En 2014, les ateliers de la Bergerette emploient 16 personnes représentant 14,3 équivalents temps plein (ETP). Le personnel est embauché sous le profil d’animateur de recyclerie. 4 contrats de travail sur 16 sont actuellement des contrats aidés de type emplois solidaires, emplois jeunes et CAE.

 

Moyens humains requis par la ressourcerie mobile :

5 journées de coordination pour préparer le projet (1 ETP)

2 réunions d'équipes dédiées

2 journées de communication (affichage plutôt sur du temps bénévole)

5 journées de collecte et animations dans les quartiers (3 ETP)

Moyens financiers

Actrice de l’économie sociale et solidaire, l’association s’autofinance par les ventes du magasin et les ventes de matières à hauteur de 70 % en 2013. Le reste du financement provient de partenaires financiers : le Conseil Régional de Picardie, Le Conseil Général de l’Oise, Le Fond Social Européen et l’ADEME. Pour les actions de sensibilisation, diverses conventions sont passées avec les établissements scolaires, les mairies et communauté de communes.

Moyens techniques

La ressourcerie mobile consiste à mettre à disposition des habitants des caisses palettes (120 € HT/unité) déployées au moyen d’un véhicule de collecte qui se déplace pendant 1 semaine pour collecter les objets réutilisables des habitants, du lundi au vendredi, à raison d’un quartier de la ville de Beauvais par jour. Le temps journalier de mise à disposition du véhicule est de 6 heures (de 11 heures à 17 heures).

 

Sur cette période, 3 employés des ateliers de la Bergerette sont dédiés à l’accueil des habitants, au tri des objets par catégorie, au rechargement des objets dans le véhicule et à la sensibilisation des usagers quant à la seconde vie des objets par le réemploi, la réparation ou le recyclage.

 

Pour effectuer les collectes, le personnel utilise un camion poids lourds Renault de capacité de 30 m3, muni d’un hayon élévateur et des caisses grillagées pour le stockage des objets.

 

6 caisses de pré-tri sont réparties par catégories comme suit :

  • vaisselle, art-déco, bibelots, cadres
  • livres, magazines, papiers
  • petits appareils électroménagers / luminaires
  • quincaillerie, articles de sport, outillage / jardin
  • textile, chaussures et linge de maison
  • écrans

 

Un stand d'informations matérialisé par un barnum est installé avec : dépliants ADEME, informations sur les collectes d'encombrants et accès aux déchèteries du territoire, informations sur la ressourcerie, exposition de petits objets détournés ou recyclés)...

 

L’opération se conclue sur une place publique par une grande vente d’objets de réemploi, ainsi que des animations et stands d’information autour des déchets et de l’énergie. L’association « Beauvélo » était conviée en 2014 pour montrer comment réaliser des réparations de cycles, ainsi que celle de la « Ludo Planète » qui a fait jouer petits et grands sur des jeux issus de la récupération et qui invitent à la coopération.

 

Les Ateliers de la Bergerette organisent en parallèle et toute l’année d’autres modes de collecte, captant la majorité des gisements :

  • ouverture des Ateliers de la Bergerette aux apports volontaires, dans le quartier Saint-Just-des-Marais à Beauvais 5 après-midi par semaine,
  • ramassages solidaires pour les personnes âgées ou invalides ou handicapées ou isolées sans moyen de locomotion, dans l’incapacité de déposer les objets encombrants sur le trottoir ou de les apporter en déchèterie ou en recyclerie,
  • collectes à domicile sur rendez-vous pour les communes de la Communauté de Communes de la Picardie Verte,
  • collecte des débarras (sur devis),
  • prélèvement des caissons dédiés au réemploi sur 3 déchèteries.

 

Ces interventions se font en fonction des conventions passées avec les collectivités locales, soit par délégation, soit en complémentarité.

 

Les Ateliers de la Bergerette organisent également, chaque 2ème dimanche du mois, une vente thématique proposée en supplément des ouvertures courantes (5 après-midi par semaine).

 

Evolutions prévues :

 

Tester différentes formules de calendrier (un passage par mois dans un même quartier, à une date récurrente par exemple).

 

Mettre en avant l'aspect sensibilisation (ateliers ludiques, démonstrations, expos, …) en associant éventuellement d'autres partenaires.

Partenaires mobilisés

Conseil Général de L’Oise sur l’opération spécifique de Ressourcerie mobile (soutient financier)

ADEME + région Picardie (subventionnement de poste)

Communauté d'Agglomérations du Beauvaisis

Valorisation de cette expérience

Reproductibilité

Collecte reproductible en partenariat avec des associations locales pour augmenter le réemploi des objets « dormants » stockés à domicile et avec un relais de communication locale (associations de quartier, collectivité) pour diffuser l’information et augmenter le taux de collecte.

 

Freins :

  • Ressourcerie mobile organisée sur une période de rentrée scolaire : difficile d'associer les écoles environnantes.
  • Moyens dédiés à la communication insuffisants.
  • Météo aléatoire : facteur influençant la fréquentation en collecte comme en vente.

 

Facteurs de réussite :

  • Communication  et organisation matérielle.
  • Choix des emplacements dédiés : accessibilité, visibilité, attractivité (vie de quartier, écoles, commerces, etc.).
  • La répartition des objets en caisses-palettes permet un gain de temps précieux lors du déchargement car il faut alors répartir les objets dans les différents ateliers de la ressourcerie (électroménager, vaisselle, livres, etc...), au moyen d'un transpalette.  
Originalité

Ressourcerie mobile et délocalisée créée pour aller, une semaine par an, au plus près des usagers dans les quartiers du centre-ville et les sensibiliser au réemploi.

 

Recommandations éventuelles

À envisager sous d'autres formats (passages récurrents, saisonnalité, etc.) en partenariat avec la collectivité eu égard aux aspects légaux et techniques de l’opération.

Auteur de la fiche

Guillaume LANEUVILLE

animation@ateliers-bergerette.org

Dernière actualisation de la fiche : Août 2016

Logo ADEME Fiche action-résultat réalisée sur le site www.optigede.ademe.fr
Les informations de cette fiche ont été établies sous la responsabilité de son auteur.